Jocelyne La Pointe

Galerie : Le Bourget
JocelyneLa Pointe

Naissance : Montréal, 1947

Formation : Peintre autodidacte, elle étudie l’histoire de l’art, notamment les grands maîtres français du début du siècle. Le hasard des rencontres met sur sa route des compatriotes paysagistes : Jean-Louis Hébert, Marcel Hamelin, Marcel Fecteau, auprès desquels elle parfait sa technique. Elle poursuit également deux années d’étude à Mission: Renaissance.
Ses œuvres témoignent de la recherche incessante de l’artiste pour l’équilibre et l’harmonie. Une quête qui s’exprime d’abord sur le plan de la picturalité, dans l’agencement des lignes, des couleurs, des espaces et du mouvement, mais aussi dans les thèmes et leur charge émotive. Qui a dit que la peinture devait être faite sur une surface plane, droite et lisse? Depuis toujours les artistes questionnent leur médium. Chez les artistes peintres, ce sont les limites de la surface bidimensionnelle qui sont repoussées.
En mai 1995 précisément, une naissance lui fournit l’occasion de créer autre chose. C’est celle de Tamara, la fille d’un couple d’amis. Quoi offrir d’original? Heureusement, la rencontre d’un céramiste lui fournira la réponse. Un petit cochon en poterie l’emballe et lui donne l’idée de créer un objet unique, alliant le pratique et le beau. Elle peint sur ce petit cochon. L’effet est fantastique, une œuvre d’art mais aussi un symbole d’épargne qui tous deux s’amalgament parfaitement.

Technique : Acrylique sur porcelaine.

Prix : Mention honorable du Conseil des arts du Canada, 1992-1993, pour l’ensemble de sa production.

Collections : On retrouve ses œuvres dans plusieurs pays, notamment en Asie, en Australie, en Europe et aux États-Unis.